ŒUFS MOUS D’AVEIRO (OVOS MOLES DE AVEIRO) – PORTUGAL

Les œufs mous d’Aveiro (ovos moles de Aveiro en portugais) sont des pâtisseries composées de jaunes d’œuf cru battus avec du sirop de sucre, enveloppés de pâte à hostie ou au chocolat, dont les formes rappellent la ville d’Aveiro, sa tradition de pêche et sa proximité avec la mer – poissons, bulots ou coquillages. Ils peuvent également être présentés à l’intérieur de petits tonneaux peints à la main.

Jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, le Portugal disposait de nombreux couvents occupés par les filles de familles nobles permettant à l’ainé d’avoir un meilleur héritage et à la sœur favorite une meilleure dote…Trop délicates pour se lancer dans de gros travaux d’agriculture, elles se contentaient d’élever des poules et de faire des tâches domestiques. Les blancs d’œufs étant utilisés par celles-ci pour le repassage des vêtements ou le nettoyage, les jaunes d’œufs étaient généralement perdus. Introduit au VIIIe siècle au Portugal par les arabes, le sucre finit par s’acclimater dans l’île de Madère et une partie de la production fut distribuée par la maison royale portugaise sous forme d’aumônes à différentes institutions et couvents. Les religieuses commencèrent à passer leurs journées dans les cuisines des couvents à transformer les œufs associés au sucre en desserts de leur invention. Cette frénésie de confection de desserts à base d’œufs entraîna une compétition entre couvents pour préparer la meilleure pâtisserie du Portugal. L’un de ces couvents le Mosteiro de Jesus de Aveiro se voyant attribuer par Manuel Ier 10 arrobas de sucre par an de l’île de Madère, les religieuses inventèrent les « ovos moles »qui entrèrent en compétition avec d’autres douceurs conventuelles telles que les pasteis de nata de Belem, les pasteis de Tentúgal, …Après plusieurs siècles de fabrication au couvent d’Aveiro, la recette fut perpétuée par la servante de la dernière religieuse.

Faciles et rapides à réaliser, ces pâtisseries délicieuses se dégustent lors des collations de la journée.


Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation :
Temps de repos :
Temps de cuisson :
Temps total :
6 personnes
Pâte à hostie :
500 g de farine
125 ml d’eau
25 ml d’huile d’olive
Garniture :
6 jaunes d’œufs
6 cuillères à soupe de sucre en poudre
6 cuillères à soupe d’eau
blancs d’œufs

Préparation :

  • Dans un bol, mélanger la farine avec l’eau et l’huile d’olive jusqu’à obtenir une préparation homogène.
  • Étaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 2 à 3 mm.
  • Disposer la pâte dans des mini-moules en forme de coquillages ou poissons légèrement beurrés.
  • Préchauffer le four en mode statique à 160°C.
  • Enfourner durant quelques minutes. Bien surveiller pour éviter qu’ils brulent.
  • Sortir du four et laisser refroidir avant de démouler.
  • Dans une casserole sur feu vif, verser le sucre et l’eau. Porter à ébullition en remuant jusqu’à ce que le sucre fonde et laisser à ébullition durant environ 10 min environ pour faire un sirop (environ 110°C au petit boulé).
  • Sortir du feu et laisser refroidir.
  • Dans une autre casserole, fouetter les jaunes d’œufs jusqu’à ce qu’ils épaississent.
  • Verser petit à petit le sirop refroidi tout en remuant vivement
  • Mettre sur feu doux et continuer à battre de 7 à 8 min jusqu’à obtenir un mélange qui nappe la cuillère.
  • Sortir du feu et laisser refroidir en remuant de temps en temps pour éviter la formation d’une croûte.
  • Laisser refroidir complètement.
  • Garnir les moules de crème, superposer et sceller avec du blanc d’œuf.
  • Servir et déguster !

Citation sur la cuisine :

« Il n’y a pas d’amour plus sincère que l’amour de la nourriture. »

George Bernard Shaw

Laisser un commentaire